Une œuvre au catalogue : les trophées

001. Trophées de Couronnes et de Casques de fantaisie – M. Michelle Blondel sc.

On trouve sous ce nom deux éditions qui semblent distinctes.

La première, que l’on nommera 001.a, est conservée à la BnF (Notice n°  FRBNF44533586): une “Suite de 8 planches gravées à l’eau-forte et comprenant chacune deux motifs (un casque et une couronne). Quatre portent l’indication : “M. Michelle Blondel Sculpsit” ; les autres ne sont pas signées. – Notice chargée sans modification à partir de l’Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle”.

Technique: eau-forte

Dimensions: 10 x 9 cm.

001.b. On trouve à la Biblioteca Nacional Rio de Janeiro, sous le même nom (769.944) une feuille provenant d’une série de huit avec une image en illustration

001.b. M. Michelle Blondel sc.Trophées de couronnes et de casques de fantaisie. Rio de Janeiro, Biblioteca Nacional

L’image correspond à la description donnée dans le catalogue BnF. Cependant la taille est différente. Ici l’image mesure 11,7 x 21,3 cm sur un papier de 17,2 x 25,7 cm.

Description

Image de gauche – Au centre de l’image, une couronne faite de tours alignées. Elle est traversée par deux rameaux qui se croisent en suivant les diagonales : une branche de chêne dont les feuilles se déploient régulièrement sur la surface de l’image, et une palme. Le tout donne l’illusion d’être suspendu par un ruban à un clou au mur. Le fond est régulièrement rayé horizontalement.

Image de droite : un casque surmonté d’un aigle occupe le centre de l’image. Il est placé devant une branche de laurier qui se déploie selon une diagonale. Le casque est très détaillé. La partie couvrant le crâne est lisse et brillante, ornée de deux flèches crénelées et entrecroisées, et d’un motif qui se déploie dans quatre directions (un oiseau ? des flammes ?). L’avant du casque est surmonté, au niveau de la visière, d’un masque flamboyant avec les yeux ouverts et l’ébauche d’un nez, ce qui donne à l’ensemble l’aspect d’une gueule ouverte. Le casque semble lui aussi être suspendu à un clou au mur et le fond est aussi strié horizontalement.

Dans les deux cas, on ne connaît ni la date d’exécution, ni les circonstances de commande ou de publication. Ce ne sont pas les seuls trophées que Marie-Michelle aurait gravés car il existe une autre série, qui fera l’objet d’un prochain post.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search