Marie-Michelle Sticotti, graveuse

Ce carnet a comme objectif principal de retracer la vie et la carrière de Marie-Michelle Sticotti épouse Blondel, graveuse française d’origine italienne qui a exercé pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

De manière connexe, en fonction de l’évolution des recherches, les objectifs secondaires seront :

  • de compléter l’histoire de la famille Sticotti, acteurs italiens en France
  • de s’intéresser aux conditions d’exercice des artisanes françaises de cette époque, en débutant par les graveuses, mais en pouvant étendre le sujet à d’autres types d’artisanat d’art.

Il s’agit d’une démarche d’histoire de l’art, mais qui doit pouvoir être consultée par un large public. En effet, ma motivation à consigner ces recherches dans un carnet Hypotheses vient principalement d’un désir de partage et d’ouverture de la recherche et de mise en relation de celle-ci avec d’autres moyens d’investigation du passé, non académiques.
Les Sticotti sont mes ancêtres, le noyau de cette famille se situe à Amaro en Italie, et des recherches généalogiques intensives sont menées pour reconstituer leur histoire. Je pourrai la compléter avec les résultats de mes recherches pour la branche française.
De plus, j’accompagne cette recherche historique d’une pratique de la couture. Celle-ci n’est pas un travail de reconstitution scientifique. Il s’agit d’évoquer, à l’aide de modèles et de techniques de l’époque, mais avec des matériaux actuels, la manière dont Marie-Michelle, ou une autre artisane évoluant dans les milieux artistiques, aurait pu se vêtir. Il s’agit plutôt d’un projet artistique qui est développé sur d’autres réseaux sociaux pour bien le distinguer de la démarche scientifique.
Ces trois démarches (historique, généalogie, couture) vont donc se rencontrer et, je l’espère, se nourrir mutuellement.


Une réflexion sur « Marie-Michelle Sticotti, graveuse »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.